Archives de Tag: Belgique

Les USA détrônent tous les indignés de la francophonie

Pour la première fois depuis la création de ce site en 2011, le nombre de visiteurs américains qui nous ont visité au cours de l’année 2018, détrône celui des autres indignés de la francophonie.

Les visiteurs Canadiens demeurent en tête de liste, suivis des Américains, des Français et des Chinois de Hong Kong, talonnés de près par la Belgique.

 

Merci de nous suivre et bonne année!

 

Poster un commentaire

Classé dans Francophonie, Indignés

Les citoyens du monde refusent que l’industrie des sables bitumineux du Canada participe à la destruction de la biodiversité

sbLes sables bitumineux de l’Athabasca sont d’immenses dépôts de bitume ou de pétrole superlourd situés dans le nord-est de l‘Alberta au Canada. Ils s’étendent sur 149,000 km2 ce qui représente près de 5 fois la superficie de la Belgique!, La production de pétrole des sables bitumineux émet de 3 à 4 fois plus de gaz à effet de serre que la production de pétrole lourd conventionnel. Cela en fait le pétrole le plus polluant au monde.

L’extraction des sables bitumineux est le plus grand projet industriel au monde et est la cause de nombreux problèmes environnementaux, de droits de l’homme et de santé publique. La production de pétrole issue des sables bitumineux devrait passer de 1,9 million de barils à 5 millions de barils par jour!  «L’Agence Internationale de l’Énergie rapporte que cette capacité de production correspond à des scénarios de consommation de pétrole qui mènerait à une augmentation catastrophique des températures.»

          Suivez-nous sur Facebook: facebook.com/stopcanadastarsands

                Suivez-nous sur Twitter : @StopCDNTarSands: #stopcanadastarsands

Canada Tarsands in Alberta

Nous, citoyens du monde, demandons à nos dirigeants respectifs de ne pas mettre en place des politiques favorisant l’expansion des sables bitumineux du Canada. Cela inclut le support à des entreprises nationales ou internationales impliquées de près ou de loin dans l’extraction, le transport ou le raffinage des produits pétroliers dérivés des sables bitumineux du Canada.

Nous, citoyens du monde, refusons de supporter une industrie qui aggrave fortement la crise climatique en cours et qui hypothèque l’avenir des générations futures.

Nous, citoyens du monde, refusons de laisser une industrie porter atteinte à la santé et la qualité de vie des populations autochtones vivant près des installations extractives des sables bitumineux du Canada.

sb2

Nous, citoyens du monde, demandons instamment à nos dirigeants respectifs de prendre des décisions politiques permettant la sortie de notre dépendance aux énergies fossiles. Nous leur demandons également de prendre des décisions politiques fortes afin de favoriser les énergies renouvelables et l’avènement d’une société énergétiquement sobre. Nous leur demandons également de cesser de subventionner le secteur des énergies fossiles.

Finalement, nous, citoyens du monde, affirmons notre volonté d’utiliser notre droit de vote lors d’élections afin de sanctionner les dirigeants présents ou futurs qui refuseraient d’entendre notre appel commun.   Signez la pétition iciPour rejoindre les auteurs de cette pétition, cliquez ici.

regc3a9rescence

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Indignés.com ?

cheval 1

Au Québec, comme en Belgique, la population est caractérisée par une importante diversité culturelle qui vient enrichir le tissu social. Toutefois, pour que le corps social fonctionne efficacement il faut que chacun puisse s’y épanouir car il n’est pas possible de vivre dans une société, de s’y intégrer, sans en comprendre ses multiples aspects et ses nombreux défis. C’est ainsi que «De la Tunisie à l’Egypte, de la Syrie au Yémen, de l’Afrique à l’Europe, de la Grèce à l’Espagne, en passant par l’Islande, la France et tant d’autres encore, un mouvement est né. 

La grande main

Par divers chemins, nous faisons le constat accablant d’un système en déliquescence qui nous rend orphelins de nos propres existences. Chez nous,ce constat se fait sur le cadavre en putréfaction de nos démocraties libérales, dont l’essence n’est autre que de prôner l’individu comme fin. 

eteignez-votre-tele-et-rejoignez-les-indignez-du-quebec

Chacun tire les conclusions d’un système qui, en recherche de productivité maximale, fasciné par la hiérarchie, l’expertise rationnelle et la compétition, pousse à la déresponsabilisation et au désinvestissement de la chose publique.Les politiques nous abusent. De l’austérité qui ne concerne que les faibles aux crises mécaniques du système capitaliste, notre réduction à l’état d’esclavage par les logiques marchandes des sacro-saintes lois du marché nous accablent et nous tuent tous les jours un peu plus.

j'accepte

Partout s’exprime sous diverses formes le conformisme et la passion pour le divertissement, fuite effrénée dans la consommation passant d’une jouissance à l’autre,sans fins, sans mémoires et sans projets. L’amour solipsiste de sa petite personne et de son affaire privée comme religion d’Etat. Et pourtant, du néant surgissent certains possibles. Le problème de la démocratie ne réside pas dans son application, mais bien dans ses fondements. Une des raisons pour lesquelles elle se maintient si bien, c’est qu’elle nous donne l’illusion d’être impliqués dans le politique et d’avoir de l’emprise sur nos vies via un certain nombre de choix qui peuvent être posés : entre plusieurs candidats électoraux, entre différents amendements, entre plusieurs marchandises, entre divers types d’études ou  d’emplois..     

Indignés de tous les pays unis

La démocratie permet aussi de pacifier les conflits d’intérêts.Elle nous fait croire que les conditions de départ seraient égales et que, en palabrant,le bon sens devrait nous amener à trouver des solutions équitables. Elle parvient plus ou moins bien à gommer des rapports de domination entre ceux qui possèdent -la puissance, l’argent, l’outil de production et tout autre privilège reconnus socialement – et ceux qu’ils visent à déposséder pour asseoir leur pouvoir. L’ennui,c’est qu’en gommant, la démocratie évite de s’attaquer à la racine des problèmes. Qu’elle est une manière de gouverner où tout- ou presque – peut être dit. Mais à une condition:que ces idées ne prennent pas corps ! »

Une journée d’Ivan…

l’indigné

L’épisode bruxellois :

projet ou utopie ?

la main du peuple

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized