A-13 sud – Philippe Couillard présente ses excuses. Good job Phil !

Sophie Doucet

Philippe Couillard a présenté ses excuses aux trois cent automobilistes qui ont passé la nuit de mardi à mercredi bloqués sur l’autoroute 13 sud, en pleine tempête de neige.

Dans un point de presse, M Couillard a déclaré que: «Devant l’évidence de cafouillage, il n’y a pas d’autre mot que celui-là à utiliser, je veux présenter mes excuses aux gens qui ont été insécurisés, aux blessés, aux familles des victimes. Oui, on faisait face à une situation exceptionnelle, mais la réponse n’a pas été proportionnelle.» Une situation exceptionnelle qui était pourtant annoncée par les autorités météorologiques et par les médias.

Gouverner c’est prévoir M. Couillard, pourtant il semble que tout ce cafouillage ne soit la faute d’aucun membre de votre gouvernement car ni le ministre des Tansports, Laurent Lessard, ni le ministre de la sécurité publique Martin Coiteux ni vous M. le premier ministre ne semblez être responsables.  Alors la faute à qui ?  Au  maire de Mourrial, M. Denis Coderre ?   Non lui non plus n’est pas responsable.

La solution ? Une autre enquête pour trouver les coupables et nous éclairer sur la situation.  Quelle clairvoyance ! Good Job Phil, good Job !

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Les Québécois sont désormais les plus pauvres du Canada. Good job Phil !

Sophie Doucet

Alors que la province de Québec vient de dépenser 40M $ pour illuminer le pont Jacques-Cartier dans le cadre de cet anniversaire bidon qui est celui du 375e anniversaire de Mourrial, le revenu par habitant est actuellement le plus faible au pays.

Malgré les coupures budgétaire du gouvernement autoritaire de Philippe Couillard dans le  secteur public, les régimes de retraite, les soins de santé, les prestations déterminées, les CPE, les congés parentaux, les cégeps, les commissions scolaires, le Conseil du statut de la femme, l’Office de la langue française, Télé-Québec etc., le revenu des Québécois après impôts et autres déductions s’établi à 26 857 $, ce qui place la province au dernier rang à l’échelle nationale, derrière l’Île-du-Prince-Édouard, à 27 280$.

Good job Phil !

Références : 

·         Philippe Couillard doublera son salaire et celui de ses ministres !

·         Au Fonds Vert c’est «Bar open» et l’argent coule à flot!

·         L’austérité libérale expliquée au peuple du Québec

·         Les Esties d’BS et la gangrène libérale

·         Libérez-nous des Libéraux

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

GO GND GO !

En sautant dans l’arène politique Gabriel Nadeau-Dubois apporte une bouchée de fraîcheur que saluent les Indignés du Québec.

GND, porte en lui la fougue de la jeunesse et par le passé il a su démontrer son charisme lors du printemps érable ainsi que son sens de l’équité sociale. En 2013 M. Dubois s’est également distingué en remettant la totalité de la bourse de 25 000  dollars que lui avait accordée le Gouverneur général pour lutter contre la construction de l’oléoduc Énergie-Est de TransCanada.

En faisant ce don il a demandé l’aide du public afin de doubler le montant de son don. La campagne de sociofinancement intitulée Doublons la mise a permis de recueillir 385 000$.

Alors que les idées des populistes soufflent sur le Québec, que les « nationaleux de la Baptiste» et les «vieilles souches réactionnaires, blanches et ethnocentriques» se rapprochent des Lepenistes qui poussent leurs pions au grand jour, GND prône une fusion avec ON et un Québec indépendant et inclusif.

Les Indignés du Québec sont avec toi Gabriel !

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

La Présidentielle des « J’en ai rien à foutre… et je vous emmerde ! »

paul-munoz

       Paul Munoz

Jamais la France n’aura subit pire humiliation et mépris de la part de la classe politique en place, et de celle à venir… Sauf peut-être pendant les années noires de collaboration de l’Etat français sous l’occupation allemande durant la seconde guerre mondiale. L’image de cette France de « magouilles et compagnies », reflétée dans le monde entier est tout aussi désastreuse et consternante que honteuse !Que reste-t-il de ce fameux rayonnement de la France à travers le monde ? C’est pitoyable !

Ces hommes et femmes politiques qui clament leurs bonnes moralités douteuses en dénonçant les média-mensonges de harcèlement. Et décriant une magistrature, soi-disant (et très certainement) téléguidée par les élites de la haute finance, d’instruire à charge des dossiers brûlants, les gangrénant afin de mieux les évincer et laisser ainsi le trône vacant pour leur petit protégé; « Macron le banquier ». Car je n’ose croire qu’ils aient imaginé pour nous le cauchemar de l’extrême droite au pouvoir…

bananalandVivons-nous dans une république bananière, ou dans une monarchie despotique ? A moins que ça ne soit un monde orwellien qui s’annonce ? Une justice à deux vitesses s’applique en France, laissant libre cours aux manœuvres frauduleuses financières des élus de la République. Et si par malheur, un nécessiteux dans le besoin de se nourrir vient à voler sa maigre pitance, il écopera de cette même justice d’une peine de prison ferme pour son réflexe d’instinct de conservation. Scandaleux !! C’est pourtant arrivé très récemment au pays de Jaurès, de l’Abbé Pierre et de Coluche.

Un homme politique se devrait de rendre des comptes au contribuable qui le rémunère par le biais de l’impôt dont il est redevable à la nation (un des impôts les plus élevés au monde, soit dit en passant). Nous le peuple, sommes en quelques sortes, les employeurs de nos élus politiques et nous attendons d’eux qu’ils accomplissent leurs tâches de gouvernants avec une morale et une droiture irréprochable. L’attitude de déni de certains politiciens à l’égard des électeurs de ce pays est totalement inacceptable ! Même une mise en examen judiciaire ne semble plus les freiner dans leurs courses folles au pouvoir. Et à leurs manières, ils nous disent clairement : « j’en ai rien à foutre.. et je vous emmerde ! »

Il y a deapeau-republique-de-bananevraiment quelque chose de pourri au pays des droits de l’homme et du citoyen ! L’élection présidentielle qui bat son plein est grippée, truquée, tronquée par des « élus »,élus par eux-mêmes et non démocratiquement par le peuple !

Je n’irai pas voter, ni pour le bleu.. marine ou républicain, ni pour le blanc.. tant qu’il comptera pour du beurre, ni pour le rouge.. d’une gauche moribonde ! Messieurs les politicards et oligarques, ne comptez pas sur moi !
Moi aussi, j’en ai rien à foutre.. et je vous emmerde !!
.

Nous sommes les Indignés

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Amnistie internationale s’inquiète des droits humains aux États-unis, en France, en Angleterre et ailleurs.

indSelon Amnistie internationale la campagne électorale américaine qui a été marquée par des propos discriminatoires, misogynes et xénophobes a fait naître de graves préoccupations quant à la solidité des futurs engagements américains en matière de droits humains, dans le pays et à l’échelle de la planète.  Cet organisme a rassemblé des informations sur de graves violations des droits humains commises en 2016 dans 159 pays. En voici quelques exemples:

Arabie Saoudite : des détracteurs du gouvernement et des défenseurs des droits humains et des droits des minorités ont été arrêtés et emprisonnés pour des chefs d’inculpation à la formulation vague, par exemple pour avoir « insulté l’État ». Les forces de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite ont commis au Yémen des violations graves du droit international, dont des crimes de guerre présumés. La coalition a utilisé des armes fournies par les gouvernements américain et britannique, notamment des bombes à sous-munitions interdites au niveau international, pour bombarder des écoles, des hôpitaux, des marchés et des mosquées, entre autres, tuant et blessant des milliers de civils.

Bangladesh : au lieu d’offrir une protection aux militants, aux journalistes et aux blogueurs ou d’enquêter sur les homicides dont certains ont été victimes, les autorités ont poursuivi en justice des médias et des opposants, notamment pour des publications sur Facebook.

Chine : la répression s’est poursuivie contre les avocats et les militants, entre autres sous la forme de détentions au secret, d’« aveux » télévisés forcés et d’actes de harcèlement à l’encontre de membres de leur famille.

Indignez vous !Égypte : les autorités ont eu recours à des mesures telles que l’interdiction de quitter le territoire, des restrictions financières et le gel des avoirs pour affaiblir, diffamer et réduire au silence des groupes de la société civile.

États-Unis : la campagne électorale marquée par des propos discriminatoires, misogynes et xénophobes a fait naître de graves préoccupations quant à la solidité des futurs engagements américains en matière de droits humains, dans le pays et à l’échelle de la planète.

Éthiopie : le gouvernement, tolérant de moins en moins les voix dissidentes, a utilisé les lois antiterroristes et l’état d’urgence pour réprimer les journalistes, les défenseurs des droits humains, l’opposition politique et, plus particulièrement encore, les manifestants, auxquels il a opposé une force excessive et meurtrière.

PodemosFrance : dans le cadre des sévères mesures mises en œuvre au titre de l’état d’urgence prolongé, les autorités ont perquisitionné des milliers de domiciles, prononcé des assignations à résidence et placé des personnes en détention.

Honduras : Berta Cáceres et sept autres défenseurs des droits humains ont été tués.

Hongrie : le gouvernement a défendu une ligne politique identitaire clivante et une vision très sombre de la « forteresse Europe », qui se sont traduites par une politique de répression systématique des droits des réfugiés et des migrants.

Inde : les autorités ont utilisé des lois répressives pour restreindre la liberté d’expression et réduire au silence des personnes qui critiquaient le gouvernement. Les personnes et les organisations qui défendaient les droits humains ont continué de subir des actes de harcèlement et d’intimidation. Des lois répressives ont été utilisées pour tenter de faire taire des militants étudiants, des universitaires, des journalistes et des défenseurs des droits humains.

Iran : les droits à la liberté d’expression, d’association, de réunion pacifique et de conviction religieuse ont été sévèrement réprimés. Des détracteurs non violents du gouvernement ont été emprisonnés à l’issue de procès inéquitables devant des tribunaux révolutionnaires, notamment des journalistes, des avocats, des blogueurs, des étudiants, des défenseurs des droits des femmes, des cinéastes et même des musiciens.

Un indigné de la première heure !Myanmar : des dizaines de milliers de Rohingyas – toujours privés de nationalité – ont été déplacés lors d’«ºopérations de nettoyageº» émaillées, selon les témoignages, de tirs aveugles sur les civils, de viols et d’arrestations arbitraires. Parallèlement, les médias d’État ont publié des billets d’opinion contenant des propos déshumanisants très préoccupants.

Philippines : une vague d’exécutions extrajudiciaires a été constatée après la promesse du président Duterte de tuer des dizaines de milliers de personnes soupçonnées d’être impliquées dans le commerce des stupéfiants.

République démocratique du Congo (RDC) : des militants en faveur de la démocratie ont fait l’objet d’arrestations arbitraires et, dans certains cas, ont été maintenus en détention au secret pendant de longues périodes.

Les indignés parisiens

Royaume-Uni : le référendum sur la sortie de l’Union européenne a été suivi d’une forte augmentation des crimes de haine. Une nouvelle loi sur la surveillance a doté les services de renseignement, entre autres, de pouvoirs fortement accrus leur permettant de s’immiscer massivement dans la vie privée des gens.

Russie : l’étau s’est resserré sur les ONG nationales. Le gouvernement a accru sa propagande qualifiant ses détracteurs d’« indésirables » ou d’« agents de l’étranger », et engagé les premières poursuites judiciaires contre des ONG au titre d’une loi sur les « agents de l’étranger ». Des dizaines d’ONG indépendantes recevant des fonds de l’étranger ont été ajoutées à la liste des « agents de l’étranger ». Les autorités russes ont par ailleurs fait preuve d’un mépris total pour le droit international humanitaire en Syrie.

Soudan : des éléments laissaient fortement présumer que des armes chimiques avaient été utilisées par les forces gouvernementales au Darfour. Ailleurs dans le pays, des opposants et détracteurs présumés du gouvernement ont été soumis à des arrestations arbitraires et emprisonnés. L’usage excessif de la force par les autorités pour disperser des rassemblements a fait de nombreuses victimes.

Soudan du Sud : la poursuite des combats a continué d’avoir des conséquences humanitaires graves pour les civils. Des violations du droit international relatif aux droits humains et du droit international humanitaire ont été commises.

les IndignadosSyrie : les responsables de crimes de guerre et de graves violations des droits humains, notamment des attaques tant directes qu’aveugles contre des civils et des longs sièges ayant piégé la population civile, ont continué de jouir de l’impunité. Le mouvement de défense des droits humains a été pour ainsi dire réduit à néant, les militants ayant été emprisonnés, torturés, soumis à des disparitions forcées ou contraints de fuir le pays.

Thaïlande : les pouvoirs d’exception, ainsi que les lois sur la diffamation et la sédition, ont été utilisés pour restreindre la liberté d’expression.

Turquie : plusieurs dizaines de milliers de personnes ont été emprisonnées à la suite du coup d’État manqué. Des centaines d’ONG ont été suspendues, les médias ont été sévèrement réprimés, et les attaques se sont poursuivies dans les zones kurdes.

Venezuela : la répression s’est abattue sur les défenseurs des droits humains qui tiraient ouvertement la sonnette d’alarme à propos de la crise humanitaire provoquée par l’incapacité du gouvernement à garantir les droits économiques et sociaux de la population.

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Ces groupuscules haineux qui nous infiltrent

Depuis la montée des mouvements populistes en Europe et en Amérique du Nord, des groupuscules haineux tentent d’infiltrer les Indignés du Québec, un mouvement populaire pacifique, égalitaire et non raciste issu de la société civile.

cessez99

Les Indignés du Québec, qui ont vu le jour en 2011 dans la foulée du mouvement Occupy, ont décidé de dénoncer ces individus qui sévissent depuis quelques temps sur notre page Facebook et qui sont pointés du doigt par nos membres.

Un dénommé Jeanez Marre, un vulgaire clone de radio-poubelle, sévit actuellement sur notre site en postant un nombre phénoménal de vidéos islamophobes dont voici un échantillon :nezmarreGerald Menard est un autre populiste qui pollue notre site avec des articles qui vantent les «exploits Russes» :
menardrusses

Ce populiste est également un islamophobe convaincu et il déverse régulièrement sa littérature suprématiste  sur notre site

exmen

C’est également un ardent défenseur du FN et il ne manque pas une occasion de nous le rappeler, car pour lui Madame Le Pen est un modèle pour le Québec :

menard-2

D’autres, comme Valerye Lamarche, ont  publié une vidéo bidon qui se réclame des Anonymous mais qui est en réalité est une vidéo islamophobe qui pointe vers les musulmans du Québec et du Canada.

vl4

Enfin au moment de mettre sous presse La meute un groupe d’extrême droite québécois,  a également tenté  d’ infiltrer le site  avant de se rétracter, suite aux pressions des membres. Voici le triste bilan de la situation et c’est pourquoi Les Indignés du Québec vous demandent d’être vigilants et de dénoncer tous débordements racistes ou xénophobes.

La colombe de la paix

 

 

 

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Mes réflexions sur la peur de l’autre, en tant que Québécois d’adoption

Pierre-Jacques Ratio

Pierre-Jacques Ratio, anthropologue

J’ai immigré au Canada en 1968 à l’âge de 11 ans ½. Avant de quitter la France, je connaissais peu de chose du Québec, à part quelques chansons de la Bolduc que me chantaient mon arrière-grand-mère créole, et quelques autres tirées du répertoire d’Aglaé.

En 1967 à la télé, j’avais regardé le «Grand Charles», lancer sa célèbre phrase du haut du balcon de l’Hôtel de ville de Montréal. Moins de deux mois après mon arrivée dans cette ville, j’assistais avec mes parents à cette fameuse Saint Jean-Baptiste désormais historique du 24 juin  68, mais que l’on fut forcée de fuir à cause des affrontements entre les manifestants et les policiers. Version québécoise de la manif que j’avais vue deux mois plus tôt à Paris du côté de la Sorbonne. L’année suivante l’adoption du Bill63 viendra à nouveau troubler la paix sociale. En 1970 en sortant de l’école je vis les tanks de l’armée canadienne rouler vers Montréal. J’ai vu s’installer le couvre-feu, l’instauration de la loi sur les mesures de guerre, la mort du ministre Laporte, le kidnapping de Cross et finalement l’exil des terroristes du FLQ.

octobre_70_clicheÀ cette époque post-coloniale, marquée par les indépendances, il soufflait sur le monde une grande soif de liberté et les Canadiens-Français du Québec n’échappaient pas à cette vision. En 1974 je m’intéressais à la question du  Bill 22  et en 1976, avec mon ami Luc Saint-Louis on débarquait à Montréal, coin Saint-Denis-Laurier, pour joindre l’équipe de Louise Harel, Michel Bourdon et Luc Dorais pour travailler à la campagne du PQ. Luc et moi on transportait les affiches entre l’imprimerie et le local. Deux Ti-culs du West-Island qui découvraient Montréal en Volks beettle.

L’humour grinçant et décapant des Cyniques sur les Français Québécois

Un jour Ti-Poil était venu au local et le 15 novembre son parti raflait jean-alfred71 sièges des 110 de l’Assemblée Nationale et obtenait la victoire avec 41% des suffrages. Pour la première fois Jean Alfred, un député un noir entrait à l’Assemblée nationale du Québec. À cette époque le Québec était tricoté serré, d’un blanc quasi-uniforme, et à part de rares exceptions les immigrants qui habitaient la province l’étaient tout autant! Dans certaines couches de la population les Italiens, les Juifs suscitaient la suspicion et les Français faisaient les choux gras des Cyniques.

Paradoxalement, chez plusieurs Québécois de souche cet amour/haine envers les cousins est encore bien présent aujourd’hui, surtout depuis qu’ils «ont pris possession du Plateau Mont-Royal»… En 1980 lors du premier référendum, j’étais justement en France avec mon épouse «pure laine» et nous nous sommes rendus à l’ambassade canadienne à Marseille où on nous a refusé le droit de vote en prétextant qu’il aurait fallu nous rendre à la maison du Québec à Paris. On n’a pas pu voter ! En 1989 nouvelle manif contre la Loi 178 du Parti libéral. En 1995 lors du fameux Love in je manifestais pour le «Oui» à la Place du Canada avec 5 amis, devant des dizaines de milliers de manifestants; un des moments les plus épeurant de toute ma vie!

Après le référendum la société s’est transformée peu à peu, le parti libéral est resté 9 ans au pouvoir pour laisser la place au PQ de Jacques Parizeau, love-insecond premier ministre à déclencher une campagne référendaire sur l’indépendance du Québec. Battu lors de ce référendum, il blâmera publiquement les immigrants pour la défaite du oui avant de démissionner le 31 octobre 1995. Il sera remplacé par Lucien Bouchard qui deviendra par la suite le président de l’Association pétrolière et gazière du QuébecBernard Landry le remplacera pendant deux ans à la tête du gouvernement et il démissionnera en 2003, mettant fin à 13 ans de gouvernance péquiste. Les Libéraux les remplaceront pendant 12 ans avec un bref intermède de deux ans où ils tenteront d’établir une charte de la laïcité  québécoise visant à créer un devoir de réserve et de neutralité en matière La grande noirceurreligieuse de la part des employés de l’État. Du même coup ils proposaient d’interdire à ces employés le port de signes religieux «facilement visibles» tels que le voile islamique, le turban sikh, la kippa juive ou la croix chrétienne. Par contre ils suggéraient de permettre le port de signes «non ostentatoires» (pendentif, boucle d’oreille, bague, etc.) à l’effigie d’une croix, d’une étoile de David ou du croissant islamique.

À l’Assemblée Nationale on proposait de conserver le crucifix, symbole historique des «Québécois de souche». chartCe crucifix (tout aussi ridicule que la célébration du 375e anniversaire de Mourrial), a été installé par Maurice Duplessis en 1936, pour souligner l’union de l’Église et de l’état. En proposant de conserver ce symbole ostentatoire on perpétrait la peur de l’autre et on créait de facto deux catégories de Québécois : les «de souche» et les autres…

Cette stigmatisation de l’autre a été vertement combattue par les forces les plus progressistes de la société, et le PQ de Pauline Marois a perdu ses Peripetonélections, pour nous ramener une fois de plus les Libéraux et les mesures d’austérité du gouvernement Couillard. Avec l’apparition des réseaux sociaux, la montée des partis populistes, lefrasques d’Hérouxville et la multiplication des attentats terroristes (suprématistes blancs, Islamistes radicaux), l’élection de Trump, la multiplication des radios poubelles en «plein territoire des Québécois de souche», ont tout simplement stigmatisé l’autre, attisé la haine et conduit à des gestes aussi odieux que ceux de  l’attentat contre la Grande mosquée de Québec.  Je terminerai en disant que j’ai toujours été nationaliste, car je pense que le Québec devrait apprendre à marcher et à se gouverner seul, pourtant quand je pense au pays du Québec ce n’est pas dans ce sens que je le vois, et je me dis que si l’on doit stigmatiser l’autre sous prétexte qu’il est différent, je ne souhaite plus que ce pays voit le jour, car je ne m’y sentirais pas du tout chez moi…

Antonio Gramsci

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized