Répressions féodales en Macronie

Rose Flamant à Paris

Le mouvement des gilets jaunes (GJ) est apparu sur les réseaux sociaux en octobre dernier. Les premières manifestations ont lieu lors des cérémonies de commémoration de l’armistice de 1918. Les quelques manifestants sont alors refoulés par la police créant ainsi l’étincelle qui mettra le feu aux poudres. Au lendemain de cette première manifestation des militants rattachés au mouvement décident de bloquer un rond-point dans le département de l’Eure. Dès-lors le mouvement se répand à travers le pays et des millions de GJ, regroupant des millions de gens ordinaires sortent dans les rues pour manifester.

Surpris par la vigueur de ces manifestations le gouvernement ne sait pas comment réagir, puisque le président est à l’extérieur du pays (Belgique-Argentine). Les médias d’état tentent de minimiser les revendications de GJ en réduisant leurs revendications à la hausse du prix du carburant mais en réalité ces revendications vont bien au-delà. Les GJ s’opposent aux coupures dans les pensions de vieillesses, à l’abolition de la taxe sur la grande fortune, à l’augmentation des charges salariales, à l’augmentation des timbres, et l’augmentation des taxes en général. 

Emmanuel et Brigitte Macron ont dépensé 500 000 euros de vaisselle pour l’Elysée : couverts en feuilles d’or. Le président met les petits plats dans les grands mais les caisses de l’État sont vide l’augmentation des taxes n’y sont pas pour rien…

On accuse le couple Macron de se comporter comme des monarques d’Ancien Régime (500 000 euros pour la vaisselle de l’Elysée, 300 000 euros pour la moquette).


Alors que les médias d’état tentent de minimiser le nombre de manifestants, l’organisme
Policiers en colère en dénombre plus d’un million lors du premier jour des manifestations. Lors des manifestations subséquentes les casseurs (engagés par l’état, selon certaines vidéos mises en ligne par les GJ) entrent dans la danse et les violences provoquent d’importants dégâts matériels, notamment à Paris, et conduisent à de nombreuses arrestations. Pendant les rassemblements, des GJ sot tués et des centaines sont blessés.
 

Depuis que le président Macron a offert une prime exceptionnelle au CRS, rien ne les arrêtent, ils frappent aussi bien les lycéens, que les femmes ou les retraités.

Témoignage d’un infimier membre des gilets jaunes 
Témoignage d’une femme membre des GJ

La police avec nous

Témoignage d’un policier

Et Manu s’en lave les mains…

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “Répressions féodales en Macronie

  1. Jacques Legros

    Merci Rose pour cet article bien documenté. J’habite le Québec et tout ce qu’on connait des Gilets jaunes nous est transmis via les médias. Je sais d’expérience que les médias font une large censure d’un grand nombre de nouvelles importantes. Ce mouvement fait penser à la révolution française. Est-ce que ce mouvement populaire semble prendre de l’ampleur ou au contraire diminuer avec le temps ? L’embauche de casseurs et la récupération du mouvement par certains extrémistes violents doit certainement avoir un impact négatif pour l’opinion publique. Merci de nous tenir informés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.