Connaissez-vous les fondateurs du Front National ?

indLa dirigeante du Front National (FN) Marine Le Pen a séduit un certain nombre de Québécois lors de sa visite au Québec.  Cette femme très articulée semble avoir touchée le cœur de certains nationalistes émus par le programme du FN, notamment en matière de langue et de politique étrangère.   Peu de personnes toutefois savent d’où vient le FN et quels furent ses fondateurs.  En voici la liste:

*Pierre Bousquet, secrétaire général du Parti de l’Unité Française et ancien de la division SS Charlemagne
*François Brigneau, ancien milicien, condamné pour collaboration avec les nazis
*Dominique Chaboche, ancien de Occident ;
*André Dufraisse, ancien collaborateur
*François Duprat, journaliste et ancien de Ordre nouveau, diffuseur du négationnisme, assassiné en 1978
*Roland Gaucher, ancien collaborateur,
*Léon Gaultier, ancien proche collaborateur du Secrétaire général à l’Information du gouvernement du Maréchal
*Pierre Marion, un des fondateurs de la Milice, il a combattu sous l’uniforme allemand de la Waffen- SS sur le Front de l’Est durant l’été 1944
*Roger Holeindre, ancien résistant, ancien de l’OAS
*Alain Robert, pour Ordre nouveau et le GUD.
*Victor Barthélemy, ancien du Parti communiste français, puis de la LVF, puis secrétaire général du PPF (voir son livre de mémoires Du communisme au fascisme) et comme il faut frapper le fer tant qu’il est chaud, qui sont les politiques suivants?
*Jacques Bompard -Membre fondateur du Front national en 1972 – crée OAS Cambronne, un réseau de soutien à l’OAS. Il rejoint par la suite les rangs du mouvement étudiant d’extrême droite Occident dont il intégrera plus tard le secrétariat national puis à Ordre nouveau après la dissolution d’Occident en 1968
*Jack Marchal- Adhérent du mouvement Occident dès 1966, il rejoint en 1968 le noyau fondateur du Groupe union défense (GUD) et entre à la direction politique d’Ordre nouveau, dont il dirige la presse. Il participera à ce titre à la création du Front national en 1972 avant de rejoindre deux ans après le Parti des forces nouvelles. Il a rejoint le Front national en 1984.
*Jean-François Galvaire -Membre d’Ordre nouveau en 1970, il fut l’un des fondateurs du Parti des forces nouvelles (PFN). Il devient par la suite conseiller régional Poitou-Charentes pour le Front national et président des Amis de National Hebdo
*Pascal Gauchon – ex-rédacteur en chef de Défense de l’Occident, il fut membre d’Ordre nouveau, puis devint secrétaire général du Parti des forces nouvelles, mouvement d’extrême droite, de 1974 à 1981. En mai 1979, il participe, en 4e position, derrière Michel de Saint-Pierre, Jean-Louis Tixier-Vignancour et Jean-Marie Le Pen, à la tentative de liste commune PFN/FN pour les élections européennes
*Martial Bild -organe du Parti des forces nouvelles (PFN), puis adhère deux ans plus tard, en septembre 1980
*Didier Lecerf -Il fut membre de la direction du Parti des forces nouvelles et l’un des principaux rédacteurs du journal Pour une force nouvelle. Il rejoint, en 1984, le Front national
*Georges-Paul Wagner – Ancien d’Action Française, élu député des Yvelines en 1986, sous les couleurs du Rassemblement national, fondateur avec Roland Hélie et Philippe Colombani, de l’Institut d’histoire et de politique, centre de formation au service du FN.
*Georges Theil – condamné en 2001 par la Cour d’appel de Grenoble pour contestation de crimes contre l’Humanité, condamné le 3 janvier 2006 à 6 mois de prison ferme pour des propos tombant sous le coup de la loi Gayssot qui réprime le négationnisme de la Shoah. conseiller régional FN en Rhône-Alpes de 1998 à 2004.
*Jean-Jacques Susini –Créateur de l’OAS, condamné deux fois par contumace, à la peine de mort par la Cour de sûreté de l’État, pour son appartenance à l’OAS et comme inspirateur de l’attentat manqué contre Charles de Gaulle. Amnistié sur décision du général de Gaulle en 1968, Candidat pour le Front national aux élections législatives de 1997 dans les Bouches-du-Rhône.
*Pierre Sergent – participant du putsch d’Alger, chef d’état major de l’OAS-Métropole en 1961, condamné à mort par contumace par deux fois en 1962 et 1964, lors du procès par la Cour de Sureté de l’État des 8 principaux dirigeants de l’OAS, amnistié en 1968. Élu en 1986 député des Pyrénées-Orientales sous l’étiquette du Front national qu’il avait rejoint en octobre 1972.
*Albert Rosset – a déclaré à propos des chambres à gaz (11 octobre 2004, Lyon, conférence de presse du FN, en présence de Bruno Gollnisch) : « Il faut faire la différence entre la mémoire vécue et la mémoire rapportée. Moi, j’ai vu les chambres à gaz, je les ai même utilisées. Elles ont servi à désinfecter des milliers de prisonniers, pouilleux ou atteint du typhus ». Conseiller régional Front National de la région Rhône-Alpes, élu sur le département de l’Ardèche.
*Fabrice Robert –Militant de troisième Voie (TV) organisation nationaliste révolutionnaire française, née en 1985 de la fusion du Mouvement nationaliste révolutionnaire avec des dissidents du Parti des forces nouvelles, dissoute en 1992, réactivée en 2010 sous l’impulsion de Serge Ayoub et dissoute de nouveau en 2013. Conseiller municipal du Front national à La Courneuve.
*Alain Renault -Secrétaire général d’Ordre nouveau, secrétaire général du Front national (FN) jusqu’en 1980
*Jean Madiran -décoré de la Francisque, secrétaire de Charles Maurras, collabore à l’hebdomadaire Rivarol et à L’Action Française. Ses écrits expriment sans retenue antisémitisme et antimaçonnisme, “Nous sommes à droite de l’extrême droite.” disait-il, Compagnon de route du Front national
*Guillaume Luyt -Ancien militant royaliste et dirigeant d’Unité radicale, il a succédé à Samuel Maréchal comme chef du Front national de la jeunesse (FNJ)
*Alain de La Tocnaye –OAS , Parti nationaliste français, Mouvement Travail Patrie, condamné à mort le 4 mars 1963. Le 11 mars, sa peine est commuée en prison à perpétuité. Il est gracié et libéré en 1968, Front national, au sein duquel il n’a pas de responsabilité particulière.
Il est le père de Thibaut de La Tocnaye, également militant et membre du front national.
*Serge Jeanneret – Action française, chef adjoint de cabinet d’Abel Bonnard dans le gouvernement Pierre Laval. En 1986, il adhère au Front national. Il est élu conseiller régional FN d’Île-de-France, puis vice-président du groupe FN
*Roger Holeindre –OAS, fait partie du service d’ordre de Jean-Louis Tixier-Vignancour, fondateur du Parti national populaire, participe à la fondation du FN.
*Gilbert Gilles – intègre la Waffen SS (au sein de la Division Charlemagne, avec le grade de Oberscharführer), a ensuite appartenu à l’OAS, puis adhéra au Front national.
*Pierre Descaves -s’engage en 1961 dans l’Organisation armée secrète (OAS), rejoint le Front national en 1984, membre du comité central.
*Jean-Pierre Cohen -adhère à 20 ans à l’OAS, Membre du comité central du Front national
*Christian Bouchet -rejoint en 1971 la Nouvelle Action française, cadre dirigeant du mouvement nationaliste-révolutionnaire européen, puis secrétaire-général des mouvements Troisième voie, Nouvelle résistance et Unité radicale, FN depuis 2008

Rejoignez-nous sur Facebook

conscience

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

3 réponses à “Connaissez-vous les fondateurs du Front National ?

  1. Brigitte Houde

    J’aimerais savoir qui vous êtes, vous-même ?😉

  2. Christian Bouchet

    Je ne peux être considéré comme un « fondateur du FN » puisque je l’ai rejoint en 2008, soit 35 ans après sa création. Par ailleurs, je n’en suis plus membre non plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s