Équiterre a besoin de nous pour la COP21 à Paris

Terre indignésCela fait plus d’un an qu’Équiterre met tout en œuvre pour que l’implication du Canada à la conférence de Paris soit significative. Dans quelques jours Steven Guilbeault, cofondateur d’Équiterre et directeur principal de cet organisme, assistera à cette conférence internationale sur le climat.

Comme le rappelle M. Guilbeault en 2015 Équiterre s’est « assuré de faire entendre votre voix en passant le message que le Canada ne peut pas être un leader sur le climat ET développer le pétrole sale des sables bitumineux. Équiterre a mobilisé des citoyens contre le pipeline Énergie Est et pour des solutions écologiques. Le travail de ces dernières années contre ce pipeline qui engendrerait l’émission de 30 millions de tonnes de gaz à effet de serre par an porte fruit. Même les maires de Laval et de Québec se disent aujourd’hui que ce projet ne pourra pas se faire tant l’opinion publique est contre lui. Je vous rappelle qu’il y a à peine 2 ans, Équiterre était à peu près le seul groupe qui suivait le dossier ». Selon M. Guilbeault c’est grâce à la générosité du public et aux dons reçus que l’équipe d’Équiterre a réussi « à convaincre plusieurs partis politiques fédéraux, dont les Libéraux, de prendre des engagements lors des élections.

Steven

  Steven Guilbeault

Pour le cofondateur d’Équiterre « Les résultats que nous avons obtenus cette année vont au-delà de nos espérances et c’est en large partie grâce au soutien de nos membres que l’Alberta a décidé de se doter d’un plan robuste sur le climat. Au Québec, Équiterre a aussi multiplié les interventions auprès du gouvernement pour le convaincre d’adopter une norme “zéro émission” pour obliger les fabricants d’automobiles à nous vendre des voitures électriques en plus grand nombre. Bref, on avance, mais, en même temps ce n’est que le début. La conférence de Paris sera le début d’un travail de longue haleine. Équiterre y sera pour pousser le gouvernement fédéral à adopter les engagements les plus ambitieux possibles. De retour au pays, nous devrons le suivre de près pour que les promesses soient tenues. Nous avons besoin de votre aide pour faire ce travail. Nos membres sont le socle de notre crédibilité. Plus vous serez nombreuses et nombreux, plus nous aurons de l’écoute et de l’influence. Plus nous aurons de moyens financiers pour sensibiliser des citoyens et influencer les décideurs, plus nous serons en mesure d’atteindre nos ambitieux objectifs. »

oui

Bonne conférence Steven, Les Indignés du Québec sont avec vous et vous remercient de votre implication dans cette lutte à finir contre l’obscurantisme et les intérêts pécuniers.

birdie

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “Équiterre a besoin de nous pour la COP21 à Paris

  1. Daniel Soucy

    Voilà ce que j’en pense:

    Culpabiliser les « soft targets » versus les changements climatiques

    Cet été, si vous allez en touriste vous balader dans l’Ouest canadien…, question de voir un peu de pays…, vous risquez d’apercevoir ce genre d’affiche culpabilisante dans les stations d’essence, vous accusant d’être responsable des changements climatiques…. Hé oui, ce n’est pas une blague!… D’ailleurs, je me demande bien si les bios, véganes, végés, et Cie de ce bas monde, qui ont tant à cœur le triste sort de notre planète et des pauvres petites bêtes qui y vivent, feront de même avec leurs aliments frais (et bio) produits avec du pétrole, transportés grâce au pétrole et emballés avec du pétrole, puis ramenés chez eux avec du pétrole… Et dans tout ça, que font les « poli-tiqueux » (politiciens que je compare aux tiques…, petite bestiole parasitaire suceur de sang et transmetteur de virus), ainsi que les Équiterre et Greenpeace de ce monde merdique, référence aux pseudos changements climatiques? Sans doute, plus raisonnables et plus intelligents que nous tous…, on suppose donc qu’eux n’utilisent jamais de pétrole ou de dérivé, n’est-ce pas? Drôlement, et comme dans tout le reste d’ailleurs, avec l’aide de la « propagandia » des « merdias » (médias) on tape toujours sur les mêmes « clous » c’est à dire, vous et moi…

    La bourse du carbone en est un bel exemple… Elle n’est rien d’autre qu’une permission au mieux nanti de ce monde de polluer davantage… C’est-à-dire tous ceux qui détiennent l’argent, le pouvoir et qui imposent leurs visions (par la peur) du monde (le leur en particulier) tout en vous refilant la facture sous une forme de taxe déguiser à la pompe, lorsque vous faites le plein… Ces mêmes mieux nantis encouragent la surconsommation de biens et services polluants et dégénérés, dont ils créent volontairement et en toute impunité…, dans une idéologie de « prêt à jeter » afin qu’eux-mêmes puissent s’enrichir, aux dépens de la classe « soft target » et ainsi accumuler des fortunes colossales et maintenir leurs pouvoirs en place, au sommet de la pyramide oligarchique… C’est ainsi que ce crée la dynamique de la surconsommation esclave, qui est une sorte de roue qui tourne continuellement jusqu’à épuisement des ressources, auquel il semble que nul ne peut y échapper… Le seul point positif à tout ça, c’est qu’il y aura une fin un jour à tout ce cirque, mais quand? Donc, la vraie question à se poser est la suivante: qui nous impose ce choix…, eux ou nous?

    Bref, tout ça pour dire qu’au fond, c’est une arnaque monstrueuse que sont ces histoires de réchauffement climatique et de bourse du carbone! Quand on sait que la Terre se réchauffe et se refroidit naturellement et périodiquement depuis des millions d’années… Elle n’a pas besoin des hommes pour ce réchauffer, ni des « pettes » de vaches… La Terre au temps des dinosaure, fut beaucoup plus chaude et humide, qu’elle ne l ait présentement… Donc, faut quand même pas capoter, mais sans nos plus dormir au gaz face à la pollution, à la surconsommation et à la surpopulation…

    Sur ce, bonne réflexion et bon weekend à tous!

    Daniel Soucy

    Changements climatiques : Culpabiliser les automobilistes à la pompe
    Mise à jour le vendredi 18 mars 2016 à 0 h 56 HAE

    160317_1k3yw_avertissements_climat_sn635.jpg

    Le conseil municipal de Calgary souhaite des modèles semblables à ceux du groupe Our Horizon. Photo : Our Horizon

    Des avertissements liés aux changements climatiques seront bientôt affichés dans les stations d’essence de Port Moody, en banlieue de Vancouver.

    Le conseil municipal a voté mardi pour rendre cette démarche obligatoire, à quatre voix contre trois.

    la conseillère Zoe Royer assure que les avertissements « créent un lien entre nos actions et un problème ». Le conseil municipal veut des modèles similaires à ceux du groupe environnemental Our Horizon, qui ressemblent aux avertissements en vigueur dans l’industrie du tabac.

    Le maire de Port Moody n’est toutefois pas en faveur du projet. « Je pense que cela va bien trop loin », a fait valoir Mike Clay.

    M. Clay souligne que les avertissements doivent être mentionnés dans le permis commercial des stations. Il craint que celles-ci ne portent la décision en justice, puisque les permis ont déjà été distribués.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s