La légitimation par le ridicule : la technique de Jean-Jacques Samson

Mehdi A. Lienation

Mehdi A. Lienation

Jean-Jacques Samson, chroniqueur au Journal de Montréal, tente d’atténuer la portée du conflit opposant les militants et la compagnie pétrolière Transcanada en ridiculisant l’effort des écologistes et des citoyens pour contrer le projet d’oléoduc. On peut sentir du mépris lorsqu’il décrit la manifestation du 11 octobre 2014 à Cacouna au Bas St-Laurent :

 « […] 2500 manifestants, dont l’ex-ministre des Ressources naturelles et candidate à la direction du PQ, Martine Ouellet, et l’ex-carré rouge radical Gabriel Nadeau-Dubois, sont sortis de Montréal en fin de semaine dernière pour aller y réclamer l’interdiction définitive de tous les travaux, pour préserver la tranquillité des… bélugas »[1]

Carré  rougeDans cette seule phrase, on peut lire au moins 3 éléments qui tentent de discréditer la lutte que les militants portent contre Transcanada. Dans un premier temps, la locution « l’ex-carré rouge radical » a pour but de faire réveiller la haine que certains portaient contre Gabriel Nadeau-Dubois et le conflit étudiant. Il s’agit d’une façon de créer un contexte qui pousse le lectorat à critiquer l’agissement des manifestants. Ensuite, les mots « sont sortis de Montréal » ont une connotation négative puisqu’ils tentent de circonscrire les préoccupations des militants comme des idées provenant uniquement de l’intelligentsia montréalaise. Pourtant, il y avait beaucoup d’acteurs provenant du Bas St-Laurent, de Charlevoix et d’ailleurs au Québec. Finalement, les «  trois petits points » précédant le mot « bélugas » en dit long sur l’importance que Jean-Jacques Samson accorde à cette espèce en péril. De plus, ce n’est pas seulement pour protéger les bélugas que les manifestants se mobilisent. C’est aussi pour affirmer leurs oppositions face aux énergies fossiles.

[1] http://www.journaldemontreal.com/2014/10/15/les-anti-tout

Photo: Nicolas Falcimaigne

Photo: Nicolas Falcimaigne

 

Advertisements

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “La légitimation par le ridicule : la technique de Jean-Jacques Samson

  1. Pingback: Pipelines, pouvoir et démocratie | lesindignesduquebec – Enjeux énergies et environnement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s