Analyse d’éditoriaux et de chroniques sur le projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada

indLes Indignés du Québec vous proposent d’analyser les différents traitements médiatiques en lien avec le projet de pipeline Énergie-Est de TransCanada. Pour ce faire, nous analyserons les différentes stratégies de l’éditorialiste André Pratte (La Presse) et du chroniqueur Jean-Jacques Samson (Journal de Montréal) pour légitimer le passage du pétrole des sables bitumineux albertains par le Québec.

Ensuite, nous jetterons un coup d’oeil sur des éditoriaux d’Antoine Robitaille (Le Devoir), qui amènent un regard critique face à l’agissement du gouvernement Couillard envers la firme TransCanada.  Chaque article est traité séparément, il vous suffit de cliquer sur l’un des trois liens ci-dessous pour y accéder.

 André Pratte et son amour pour les pipelines

La légitimation par le ridicule : la technique de Jean-Jacques Samson

Le regard critique d’Antoine Robitaille

Malcom X

Advertisements

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

5 réponses à “Analyse d’éditoriaux et de chroniques sur le projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada

  1. Pingback: Analyse d’éditoriaux et de chroniques sur le projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada | lesindignesduquebec | Enjeux énergies et environnement

  2. Merci pour les 3 articles, mais j’ai toujours du mal à comprendre un positionnement qui vise a dire que l’aspect écologique n’est pas important ou négligeable. Je suis toujours étonné par l’argumentaire utilisé et cela que ce soit ici ou en France avec des projets désastreux qui veulent se faire construire. Dur de penser que certains personnes arrivent à primer l’économie, invention humaine, sur l’environnement, surement des adaptes de jeux vidéos qui pensent avoir plusieurs vies.

  3. Francois Bullock

    Merci pour cet éveil des sens, pour vous dire que je suis sensibilisé au type de rédaction que fait valoir monsieur André Pratte. Par contre je n’avais pas saisit la subtilité négative et discriminatoire qui est qui est pourtant très clair dans le texte de monsieur JJ Samson. Je préfère le style de monsieur Robitaille qui au lieu de réveiller les démons émotionnel chez le lecteur il tente de porter le lecteur à réfléchir en s’attaquant par des question légitime au fond du sujet plutôt que sur les porte-paroles.

    encore une fois merci pour cette pause réflexion !

  4. Pingback: Pipelines, pouvoir et démocratie | lesindignesduquebec – Enjeux énergies et environnement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s