La face cachée de la grande séduction

Le Québec consomme 300 000 barils par jour pendant que le nouveau pipeline de TransCanada en transporterait 1,1 million. La demande québécoise serait de l’ordre de 7%, et celle de l’étranger de 70 à 90%. En somme, le projet est largement destiné au marché extérieur.

Enjeux énergies et environnement

image.jpg

La face cachée de la grande séduction

Quand une compagnie juge important de se présenter avec les « détails » de son projet dans une tribune libre d’un journal local, on est en droit de se poser bien des questions.

Par le biais de son porte-parole, M. Philippe Cannon, la compagnie TransCanada se dit chef de file du développement responsable et de l’exploitation fiable. Voyons voir. Elle présente un projet de pipeline long de 4400 km. Les premiers 3000 km unissent l’Alberta à l’Ontario et ont été conçus sous forme de gazoduc, il y a 40 ans. Inquiétant! Il s’agit du même genre de pipeline converti que celui de Keystone 1, dont la compagnie prévoyait un déversement aux sept ans mais qui, dans les faits, a fui douze fois en douze mois. Rassurant! Reste encore àfranchir 1400 km pour se rendre, en toute fiabilité, au Nouveau-Brunswick. Une fiabilité qui…

View original post 493 mots de plus

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s