Le paradoxe québécois

Le gouvernement québécois souhaite accentuer la séparation entre la religion et l’État.  En effet selon le Ministre Bernard Drainville, responsable du dossier : « L’état doit être neutre »

Bernard Drainville

Selon ce projet charte des valeurs québécoises,  le gouvernement provincial entend assurer :

  1. La séparation des religions et de l’État
  2. La neutralité sur le plan religieux
  3. L’égalité entre les citoyennes et citoyens, quelles que soient leurs croyances religieuses ou leurs convictions morales, philosophiques ou autres

Toutefois selon Ministre «Le crucifix est là pour rester, c’est le choix de notre gouvernement. On ne tournera pas le dos sur notre patrimoine, sur notre passé[1]».  On parle ici du crucifix de l’Assemblée Nationale Québécoise un signe religieux jugé patrimonial par le gouvernement québécois, mais qui n’a fait son apparition à l’Assemblée Nationale en 1936, pour souligner l’alliance étroite entre l’Église et l’État[2].

Je me souviens

La devise du Québec est « Je me souviens »  et pour ça, pour se souvenir on se souvient !

Je me souviens entre autre de   James Wolfe dont la statue se trouve sur la façade de notre assemblée Nationale

wolfe

Je me souviens de la rue Amherst à Montréal ,de  la rue Durham à Sherbrooke en l’honneur du fameux John George Lambton comte de Durham, qui disait que les québécois était un   peuple sans histoire et sans littérature[3].  Effectivement au Québec on se souvient.  Inutile d’allonger la liste !  On se souvient de notre reine dont on voit l’illustre figure tous les jours lorsque l’on sort un billet de banque.
2012_20_Dollar_Closeup(1)
Tout ça fait partie du paradoxe québécois.  On continue à parler des deux côtés de la bouche.  Pourtant, ailleurs sur la planète, nos frères humains qui ont subi des génocides culturels au fil des siècles n’ont aucun besoin d’élever des statues à leurs bourreaux ou de conserver les signes ostentatoires qui les ont asservis.  Ici on a décidé de faire autrement et de garder le crucifix, symbole de la grande noirceur, et ce faisant on créé deux catégories de citoyens; les Québécois de souche et les autres !
Oitarp, poète indigné du printemps érable en ce
18eme jour de septembre 2013

grenouilles indignées
Publicités

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

3 réponses à “Le paradoxe québécois

  1. JG Turgeon

    Je suis d’accord avec vous, sauf sur un point. Bien qu’il puisse représenter à vos yeux (et à ceux de plusieurs) la « grande noirceur », le crucifix n’en est aucunement le symbole. Il symbolise les valeurs prônées par le catholicisme, le message (bien simple) d’un Jésus Christ sacrifié (réel ou fictif, est-ce vraiment important?) : « Aimez vous les uns les autres. » Et ce symbole ostentatoire revêt une grande importance pour ceux qui, comme moi, bien que ne partageant pas intégralement les vues de l’église (bien peu dans les faits), désire exprimer les valeurs et les vertus que je chéris.

    • JG Turgeon, vous avez raison le crucifix n’est aucunement le symbole de la « grande noirceur », sauf qu’il fut installé là par un de ses plus illustre représentant : l’honorable Maurice Duplessis ! Celui là même qui, au nom des valeurs chrétiennes clamait haut et fort : « Le ciel est bleu, l’enfer est rouge ». Celui lui qui a fermé les yeux sur le scandale dss pensionnats autochtones catholiques, sur les orphelinats gérés par une bande de prêtres pédophiles. À notre avis, le message du Christ, pour autant qu’il ait existé c’est autre chose qui n’a rien à voir dans ce débat… Si nous tenons vraiment à marquer notre identité pourquoi alors ne pas remplacer le crucifix par une fleur de lys ?

  2. Question de même pour ceux qui veulent absolument faire disparaître le crucifix AVANT de proposer une charte: Qu’est-ce qu’on fait avec le drapeau que Duplessis nous a donnés?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s