Fini les papillons !

danaus-plexippusLes Indignés du Québec s’inquiètent de la disparition progressive des papillons monarques (Danaus plexippus) une espèce dont la migration annuelle commence: à la fin de l’été, à partir  nord-est de l’Amérique vers des sites d’hivernages dans les hautes montagnes du Mexique.  En 2013, les chercheurs ont observés que  la taille de la population de monarques en baisse de 59 %. L’hiver dernier, les experts ont constaté que la population n’occupait que 1.19 ha. Une baisse de 59 % par rapport à l’année antérieure et de plus de 500 % par rapport à la moyenne des 20 dernières années (6.7 ha de forêt). Du jamais vu !

Créez une oasis pour sauver les monarques

Pour aider les papillons vous pouvez créer une oasis attirante pour ces merveilleux migrateurs en cultivant de l’asclépiade et des plantes nectarifères. Votre jardin deviendra un endroit pour observer à loisir ces flamboyants lépidoptères. Vous contribuerez du même coup à protéger un phénomène de migration unique au monde, qui connaît malheureusement un déclin.

Asclepias_syriaca

Les critères à respecter

Pour faire certifier votre oasis pour les monarques, vous devez au minimum respecter les trois critères obligatoires ci-dessous :

  1. Choisir un endroit calme, à l’abri du vent et ensoleillé pour créer votre jardin.
  2. Planter de lasclépiade et des plantes nectarifères, indigènes de préférence.
  3. Entretenir le jardin de façon écologique : être tolérant avec les insectes et déloger les indésirables avec un jet d’eau ou manuellement. Aucun pesticide ne doit être utilisé

Pour améliorer et enrichir votre jardin, vous pouvez également diversifier les plantes pour avoir une floraison prolongée et ainsi attirer davantage de pollinisateurs.

Vers des extinctions massives ?

Alors que cette année les papillons monarques  brillent par leur absence dans le ciel du Québec et que les fous de Bassan peinent à se reproduire sur l’île Bonaventure, doit-on craindre une extinction massive des espèces sous l’influence des changements climatiques ?

fous de bassan

Selon le magazine Science entièrement consacré aux changements climatiques, des chercheurs estiment que la rapidité des changements actuels est sans équivalent depuis au moins 65 millions d’années, soit depuis l’extinction des dinosaures.

éléphant

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s