Ces médias qui nous hypnotisent…

Les Indignés du Québec suscitent un certain intérêt chez nos ami-es Belges qui ont amorcé une réflexion sur le mouvement des indignés.   Ces médias qui nous hypnotisent est tiré du document intitulé : Une journée d’Ivan l’Indigné. L’épisode bruxellois: Projet ou utopie?  

nous sommes les white rabbitss

Ces médias qui nous hypnotisent… Un hommage à la Belgique

Si les journaux écrits, télévisés et parlés ont souvent consacré un « espace/temps » non négligeable aux indignés, ceux-ci ne les tiennent pas pour autant en haute estime.  De quoi faire penser à la revue Temps critiques que « L’attitude vis-à-vis de la presse est celle d’une quête de son effet miroir (miroir qu’on espère grossissant) » et que « cette mise en abyme communicationnelle signe dès le départ le manque de perspectives ou simplement l’élan insuffisant du mouvement. 1» Ainsi s’exprime celle qui se donne pour mission de procéder à « un état des lieux de l’activité critique en France et dans le monde »2

media_monkeys

 Avant de se fendre d’un exemple révélateur… « En Espagne, (…) les médias passèrent en boucle des scènes d’accrochage censées démontrer la violence des indignados. Depuis, les porte-parole du mouvement cherchent à donner des preuves du caractère pacifique des rassemblements et demandent à leurs participants d’exprimer visiblement cette position (par des affichettes au format A5 par exemple). » 3

RadioCanada_logo_26TVA_NVX_26Le «  quatrième pouvoir  » serait-il pour les indignés un simple outil ayant vocation exclusive à servir de caisse de résonance à leurs idées ? « Non, nous assure Damien. Pas plus que nous ne cherchons à nous plaindre du nombre de reportages qui nous ont  été directement ou indirectement consacrés, nous n’entendons refuser la critique. Le problème que nous avons avec bon nombre de journalistes se situe à un autre niveau. Il renvoie moins au cas spécifique de leur couverture du projet indigné qu’au rôle général qu’ils jouent dans la société. Car dans le chef de la presse classique, il n’est jamais vraiment question de sortir du moule capitaliste.  Aujourd’hui, il s’agit plus pour elle de faire du profit que de ramener de l’information. Une information, qui plus est, sélectionnée en fonction de ce qui est susceptible d’intéresser ce consommateur qu’est devenu le lecteur, le téléspectateur ou l’auditeur. Elle fait office d’hypnotiseur afin de  garder les gens « dans leur film ». Nous sommes en effet sous la coupe d’une oligarchie des médias. Attention  ! Il ne faut pas tous les mettre dans le même sac.

la fourmi

Notre frustration ne porte pas du tout sur les supports alternatifs tels qu’il en existe sur Internet : sites, blogs… Elle renvoie uniquement aux « main stream medias ». Ceux qui cherchent moins à interpeller qu’à rapporter de l’argent. Ceux qui jouent le carte du réductionnisme. Ceux qui se complaisent dans la simplification à outrance. Autant de perversions qui confinent au dysfonctionnement…»

TU ES

 

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “Ces médias qui nous hypnotisent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s