Archives mensuelles : avril 2012

Jean Charest le visionnaire

Les Indignés du Québec vous proposent de faire un retour dans le passé de Jean-James à l’époque où il fréquentait Duran Duran et qu’il rêvait de ramener les jeunes décrocheurs sur les bancs de l’école. À cette époque Jean-James avait 26 ans, il était ministre de la jeunesse dans le gouvernement progressiste-conservateur de Brian Mulroney. 

Nous sommes les 99%, nous ne pardonnons pas, nous n’oublions pas. Redoutez nous !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Les femmes Innues marchent contre le Plan Nord

Les Indigné-es du Québec appuient la marche de femmes de la nation Innue dans leur lutte pour un monde plus juste et plus équitable. Les Indigné-es du Québec saluent ces femmes indignées qui n’ont pas peur de marcher et de se lever pour contrer le Plan Nord de Jean-James Charest, la colonisation éhontée de leur territoire. Les Indigné-es du Québec vous remercient de votre courage et de votre  participation à la journée de la terre le 22 avril prochain. Kuei ! Tshinashkumitin !

MANIFESTE DES FEMMES INNUES POUR LA JOURNÉE DE LA TERRE

Nous sommes les porteuses de la voix du peuple des Première Nations. Nous luttons pour la réappropriation de nos droits et de notre reconnaissance, pour qu’a l’avenir, il y ait un développement d’une société nouvelle qui soit juste et équitable! Démontrons tous que les Innus sont contre le Plan Nord.

Pour que nos enfants et les générations futures n’aient pas a subir ce que nous subissons! La manifestation est menée par la marche Innu Ishkueu, partie de Maliotenam le 1er Avril 2012. La marche se rend en direction de Montréal pour le 22 Avril, journée de la  Terre. La manifestation débutera près de l’édifice du Ministère des Affaires Indiennes et du Nord Canada pour s’en aller vers le Parlement. COPIER COLLER ET PARTAGER  Cliquez sur Overblog pour voir la vidéo

Samian élève la voix pour dénoncer le plan nord

 Le rappeur Samian se prononce sur le sujet :
Le gouvernement a décidé de perdre le Nord
Pour des diamants, de l’argent et de l’or
Il prétend vivre dans un pays libre
Mais ils ignorent que la nature est notre parfait équilibre
Trop de consommation pour des biens matériels
On est en train de perdre le Nord et les enjeux sont réels
Vous profitez de la terre pour vos propres envies
Sans même réaliser qu’elle nous maintient en vie
Vous voulez profiter pour une seule génération
Mais ces terres nourrissent toute une population
Vous voulez déraciner tout le Nord québécois
Mais un jour vous comprendrez que l’argent ne se mange pas…

T’inquiète j’ai compris, c’est une question de business
Vous gouvernez un territoire rempli de richesses
Ne venez surtout pas me faire croire que cette terre vous appartient
C’est plutôt grâce à elle qu’on respire chaque matin
Je représente mon peuple à travers l’art
Et je vous annonce de leur part que le peuple en a marre
Mais on connait vos politiques, des êtres obsédés
Là où y reste un peu d’air frais, vous devez le posséder
Vous faites même basculer notre chaîne alimentaire
Assis bien au chaud sur la colline parlementaire
Vous pensez refaire le monde avec votre projet de loi
Mais un jour vous comprendrez que l’argent ne se mange pas…

J’ai vu sur ces terres les plus belles rivières
Mais à cause de vos mines, les poissons ont le cancer
Nos ressources naturelles s’épuisent rapidement
Tout ça pour aller vivre près des tours de ciment
Les rivières sèchent, les arbres tombent
Les avares se réjouissent, car le dollar monte
Les esclaves de l’argent n’auront rien dans leur tombe
On fait tous des erreurs, mais à leur place j’aurais honte
On sera tous concernés quand la terre sonnera son heure
Je veux juste vous rappeler que vous commettez une grave erreur
Je suis honnête avec vous, votre politique me déçoit
Mais un jour vous comprendrez que l’argent ne se mange pas…

Sur ces terres, il y a des gens remplis de sagesse
Enfermés dans vos réserves prisonniers de vos gestes
Qui protège ce territoire depuis la nuit des temps
Parce qu’on habite ces terres depuis plus de dix mille ans
Avez-vous pensé aux gens qui habitent ces forêts?
Vous avez mal calculé l’impact de votre projet
Cette terre est fragile, sauvage et indemne
Aussi riche et fertile qu’une terre africaine
On ne peut la posséder cette terre nous a élevé
On doit la protéger elle est mère de l’humanité
Le plan nord repose sur une génération
Je m’y oppose au nom de toute la nation!

-Samian

Nations Québécoises  Innus et Amérindinnes, tout unis dans la lutte pour le triomphe de nos droits et celui de nos enfants. Tshinashkumitin, Niaut ! Nous sommes légions, nous n’oublions pas nous ne pardonnons pas. Redoutez-nous !

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Dérapage libéral

Devant le dérapage du gouvernement libéral  et face à la pire crise étudiante qu’ait connu le Québec de toute son histoire, Les Indignés du Québec parlent haut et clair en condamnant la gestion de crise de ce gouvernement qui a perdu toute légitimité.

Face à la gestion lamentable de la crise, la ministre Beauchamp doit démissionner, tel que demandé par le Syndicat des professeurs du collège Maisonneuve.

LA FAMEUSE HISTOIRE DE LA PAILLE ET DE LA POUTRE

Selon la ministre Line Beauchamp «La Classe doit condamner la violence !»  Pendant qu’elle tergiverse on assiste à des  :

Manifestations étudiantes pacifiques tournant à la confrontation violente avec la police.

Campus Universitaires ressemblants à des POSTES DE POLICE.

Restriction par la force du droit de manifester et du droit d’expression.

Gardiens de sécurités privés arrogants partout sur les campus en plus de la grande présence policière.

Demandes d’injonction par les Cegep et les Universités.

Professeurs malmenés, brassés et arrêtés.

Étudiants, malmenés, brassés et arrêtés !

Ordres donnés par des flics privés à des Profs d’Université d’aller donner leur cours dans leur classe !

Recours par le recteur de l’U de M à l’anti-émeute afin d’intervenir contre une poignée d’étudiants qui font un PIC-NIC dans un corridor !

Manifestations pacifiques en Outaouais ou 100 étudiants sont arrêtés en pleine rue !

Aujourd’hui, des blessés parmi les étudiants à la porte de l’Université du Québec en Outaouais, dont certains partis à l’hôpital en ambulance. Les flics qui bûchent sur des jeunes sans armes ! Bien sûr la liste est beaucoup plus longue que ça… Pendant ce temps, silence des recteurs, silence des Ministres, Premier-Ministre, silence complet de la part de ces gens qui n’osent pas dire mot sur la violence policière, sur la violence étatique, sur la violence politique. Et de leur côté ils continuent à demander aux étudiants de CONDAMNER LA VIOLENCE DES MÉCHANTS CONTESTATAIRES !

Le seul but du Gouvernement Charest est d’utiliser les étudiants pour se faire du capital politique. Tout le monde sait bien que les Québécois adorent la loi et l’ordre. Alors en jouant à démoniser les jeunes, il remonte dans les sondages, parce qu’il tente de faire oublier au bon peuple, les pires scandales politiques que le Québec ait connus depuis 50 ans. Le Québec est assiégé et le bien commun et la liberté sont en péril en ce moment. On a nommé la période Duplessis, La GRANDE NOIRCEUR, comment nommera-t-on cette période? À la façon du cinéma Américain, on dira tout simplement LA GRANDE NOIRCEUR DEUX. Et pour en sortir, je vous invite tous, À FAIRE LA RÉVOLUTION TRANQUILLE 2. Ouch ouch, OUI, OUI madame Beauchamp, j’ai dit TRANQUILLE ! MAIS J’AI DIT ROUGE, comme dans CARRÉ ROUGE ! Clode Hamelin Musicien, citoyen du Québec 19 avril 2012.

 Les Indignés du Québec invitent la population à faire comme M. Hamelin et à nous faire parvenir leurs textes sur des sujets touchant l’actualité. Nous sommes les 99% ! Nous ne pardonnons pas ! Nous n’oublions pas ! Redoutez-nous !

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Soyez bénévole du printemps québécois

Les Indigné-es du Québec vous invitent à devenir bénévole pour le Printemps Érable. Vous trouverez toutes les informations concernant la marche et les personnes à contacter pour devenir bénévole.

Inscription

Faire suivre

Le rassemblement du 22 avril est dans quelques jours!

Besoin de bénévoles

Vous avez envie de vous impliquer pour le plus grand rassemblement sur l’environnement de l’histoire du Québec? Nous sommes actuellement à la recherche de bénévoles pour la sécurité et pour l’accueil pour le dimanche 22 avril. Les bénévoles doivent être disponibles entre 10 h et 18 h. 

Si vous êtes intéressés, nous vous invitons à remplir le formulaire en ligne au 22avril.org/benevoles.

Informations importantes

Il ne reste plus que 4 jours avant l’événement. Voici quelques informations importantes qui vous permettront d’être prêts pour dimanche.

  • La marche débute à 14 h. Nous vous suggérons d’arriver un peu avant;
  • Il s’agit d’un rassemblement mobile, une marche d’environ 1 km sera effectuée;
  • Veuillez noter que par mesure de sécurité, le trajet de la marche ne sera pas dévoilé;
  • Tous les médias doivent obtenir une accréditation afin d’avoir accès aux zones réservées aux médias. Pour plus d’information, cliquez-ici;
  • Portez des vêtements appropriés en fonction de la température;
  • Chaussez des souliers confortables pour marcher jusqu’à 1 km;
  • Apportez une bouteille d’eau réutilisable et tous autres éléments essentiels permettant de patienter et de passer du bon temps en famille et entre amis (collations, crème solaire, chapeau, parapluie, etc.);
  • Tous les citoyens sont les bienvenues!
Plan de fermeture des rues

Le dimanche 22 avril, certaines rues seront fermées en raison de l’événement. C’est pourquoi nous vous suggérons de ne pas utiliser votre voiture ou de la laisser en périphérie du centre-ville.

L’utilisation des transports collectifs est fortement conseillée.

Pour consulter le plan présentant les artères touchées, cliquez ici

Pour de plus amples renseignements, visitez le www.22avril.org

Pour faire un don :

Chaque montant est significatif et sera utilisé pour cette journée historique!

Rassemblement du 22 avril
mobilisation@22avril.org
www.22avril.org
1 800 424-8758

 Le 22 avril prochain nous serons des centaines de mille dans les rues de Montréal, des centaines de mille qui voteront contre votre gouvernement lors des prochaines élections. Votre gouvernement a perdu toute crédibilité, et toute légitimité. Le 22 avril prochain nous serons là pour proclamer notre soif de justice sociale et pour dire non à votre pseudo démocratie à la solde du capital. Le 22 avril prochain nous serons là pour dire non au gaz de schiste, à la corruption généralisée, à l’aplat-ventrisme, à la braderie de nos richesses naturelles. Le 22 avril nous serons debout pour un véritable printemps érable qui sera le prélude au véritable contrôle de notre pays.

Nous sommes légions, nous n’oublions pas, nous ne pardonnons pas. Redoutez-nous ! 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

La vache à lait et l’escouade Marteau !

Les Indigné-es du Québec tiennent à souligner le travail remarquable du Groupe « Maîtres chez nous – 21e siècle » (MCN21). Ces Indigné-es qui regroupent des citoyens ordinaires, des artistes, des leaders de gauche des écologistes, des avocats, des syndicalistes ont décidé de porter plainte contre le gouvernement québécois, à propos de la plus vaste fraude de l’histoire du pays. Ce larcin colossal dont sont victimes selon eux toutes les couches de la population québécoise ils l’ont qualifiés de vol du siècle et c’est pourquoi ils ont déposé une plainte contre le gouvernement. Un dossier que suit attentivement Les Indigné-es du Québec

 Le vol du siècle

Dans cette plainte les membres du MCN21,  déclarent que :

• le processus de nationalisation de l’énergie du Québec a débuté en 1944 avec l’expropriation de la Montreal, Light, Heat and Power, la création de la société Hydro-Québec et la prise de possession de toutes ses infrastructures de transport, de production et de distribution d’électricité ET de gaz (source).

• le peuple du Québec a officiellement appuyé la nationalisation de l’électricité lors de l’élection référendaire de 1962 sous le thème « Maîtres chez nous », scellant ainsi le contrat voulant que les Québécois-es achètent et ainsi deviennent propriétaires de diverses entreprises en électricité, mais détenant aussi des droits gaziers et pétroliers (source).

Ce processus de nationalisation de notre énergie a été complété en 1969 par la création de la Société québécoise d’initiative pétrolière (SOQUIP) dont la majeure partie des actifs ont été ensuite transférés au sein de la nouvelle division d’Hydro-Québec, Hydro-Québec Gaz et Pétrole.

Le groupe Maîtres chez nous – 21e siècle et les cosignataires de cette lettre en sont venus à la conclusion que la façon dont le présent gouvernement du Québec :

• a démantelé la division Gaz et Pétrole d’Hydro-Québec puis cédé ces droits sur les hydrocarbures (gaz et pétrole) appartenant à la société d’état à l’insu du peuple Québécois,
ET
• refuse systématiquement de révéler ce qu’il est advenu de divers droits et contrats liés aux hydrocarbures tel que celui passé entre Hydro-Québec et la société Pétrolia sur l’île d’Anticosti, constitue potentiellement un vol contre le peuple du Québec en le dépossédant de son bien collectif. C’est pourquoi tous les signataires de cette missive, dont André Bélisle, François Parenteau, Françoise David, Ugo Lapointe, Jocelyn Desjardins, Gérald Larose, Yves Lambert et Paul Piché, exigent que ce dossier soit pris en charge par l’escouade Marteau de la Sûreté du Québec.

Le juste partage des richesses créées par le monde du travail doit primer sur le monde de l’argent. Nous sommes les 99% ! 

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Depuis qu’ils sont tout petits !

 Les Indigné-es du Québec s’interrogent sur la pertinence de la démocratie à deux vitesse qui s’installe peu à peu dans la société québécoise. Peur de passer de la Grande noirceur à la Grande obscurité.

Témoignage d’une réflexion citoyenne sur l’état de notre démocratie québécoise.

DEPUIS QU’ILS SONT TOUT PETITS !

Depuis tout petits, à la maison, chez leurs parents, depuis la garderie avec les éducatrices et éducateurs choisis par leurs parents, depuis l’école primaire avec leur bonne maîtresse et leur bon maître d’école, depuis l’école secondaire avec les grands, on montre au Québec à nos enfants, à respecter leurs petits amis, à ne jamais faire d’intimidation, à comprendre que le bien de tous, le bien commun, passe avant le bien et le seul désir individuel, et ce, tout en respectant les besoins de chacun. On leur a aussi dit de respecter la planète et l’environnement, on leur a expliqué l’importance de l’éducation supérieure, de la culture et de l’implication sociale et politique. Par-dessus tout, on leur a expliqué l’importance de ce trésor de l’humanité qu’est la DÉMOCRATIE !

Avec ses qualités et ses défauts, avec les problèmes d’application et les frustrations que ce système peut générer, nous avons gavé nos enfants de ce sacro-saint concept qui est dit-on, le cœur et l’âme de notre système et de notre civilisation. Et au cœur de ce système, LE VOTE.

ET ILS ONT BIEN APPRIS LA LEÇON !

Nous tous les vieux, les enfants de la révolution tranquille, avons tous chacun à notre tour exprimé au fil des ans notre grand découragement face à la jeunesse démobilisée qui ne s’impliquait pas en politique, n’allait pas voter, ne manifestait pas comme nous, les HÉROS DU SIÈCLE l’avions fait en 68, 70 ou 80 et combien eux, ils n’exerçaient pas assez leur noble devoir de citoyen.

Pouvez-vous bien maintenant m’expliquer pourquoi ?

POURQUOI rendu à l’Université de Montréal ou à l’UQUAM, ou encore au CEGEP de Valleyfield pour ne nommer que ces exemples dégoûtants, pourquoi les recteurs et les directeurs d’institutions d’enseignement qui sont en droite ligne, les représentants de notre société démocratique, pourquoi aussi le Gouvernement Libéral de Jean Charest, REPRÉSENTANTS DU PEUPLE, pourquoi les ministres comme Madame Beauchamp, la plus qu’incompétente ministre de l’éducation nationale et même les juges sont maintenant en train de dire à ces même enfants, que leur GRÈVE n’est pas une grève, que le droit de vote qu’ils ont pourtant exercé démocratiquement, n’est tout simplement pas valable et qu’on n’en tiendra pas compte et ne le respectera pas même si c’est un vote majoritaire ? Et donc, que le désir individuel aurait soudainement préséance sur celui du peuple, de la masse, de la majorité !

Ces recteurs qui décident de transformer des Universités comme l’Université de Montréal en compagnie privée, en industrie du savoir au service du Capital, et qui n’applique comme pensée que la pensée dictée par le Gouvernement Libéral qui prend une attitude de Dictateur sont de mauvais exemples pour notre jeunesse ! ILS VONT À L’ENCONTRE DE CE QUE LES PARENTS DU QUÉBEC ONT GÉNÉRALEMENT ENSEIGNÉ ET INCULQUÉ À LEURS ENFANTS DEPUIS QU’ILS SONT TOUT PETITS ! ILS VONT À L’ENCONTRE DE NOS CHOIX DE SOCIÉTÉ !

L’Université non seulement devrait accepter et respecter les décisions étudiantes prises démocratiquement, non seulement, ne pas offrir de cours quand LA MAJORITÉ à voter POUR la grève, mais devrait féliciter les jeunes de tenir des assemblées démocratiques et devrait même les aider à exprimer leur voix citoyenne. ILS DEVRAIENT LES ACCEUILLIR ! TOUS ! Les pour et les contre ! Les Recteurs, comme le désormais célèbre Guy Breton, ne devraient bien sûr jamais avoir l’idée de judiciariser le conflit étudiant, ne jamais avoir comme plan de demander des injonctions pour casser les choix démocratiques de la majorité quand c’est le cas, ne jamais surtout considérer l’Université et son terrain comme une compagnie privée, Ils devraient être debout devant les élèves pour leur dire que l’Université est LEUR MAISON, LA MAISON DE LA PENSÉE, DE LA RÉFLECTION ET DE L’ÉCHANGE et que cette maison leur donne ASILE ! Ils devraient leur répéter encore, en notre nom, comme ce fut le cas depuis qu’ils sont tout petits, que bien que la démocratie puisse nous déranger dans notre petit quotidien individuel, JAMAIS IL NE FAUT DEVENIR DES SCABS, JAMAIS IL NE FAUT VOLER LE BIEN COMMUN, ET IL FAUT RESPECTER LE VOTE MÊME QUAND C’EST 49.42% « Yes » to 50.58% « No » comme en 1995 au référendum sur l’indépendance!

Les Québécois ont respecté ce choix en 1995 alors il faut dire NON aux quelques petits NARCISSES qui vont devant les juges pour avoir droit à LEUR OUTRAGEUX COUR D’ANTROPOLOGIE ! À LA PLACE QU’ON LEUR DONNE DES COURS DE MORALE ET DE DÉMOCRATIE qu’ils ont probablement coulés au secondaire ! Et aux recteurs du genre de Breton il faut dire la même chose qu’au Gouvernement Libéral Charest !

PARTEZ ! CAR CE N’EST PAS LE QUÉBEC QU’ON SOUHAITE EN 2012.CE N’EST PAS CE QUÉBEC LÀ NON PLUS QUE MES PARENTS ET MES GRAND-PARENTS AVANT EUX, ONT TRAVAILLÉ À CONSTRUIRE !

Et si le bien des étudiants est le dernier de vos soucis de penseurs “néo-libéraux”, si vous préférez les matraques sur le crâne de nos jeunes et les “injonctions à la con” plutôt que le dialogue… Si vous continuez à vous faire du capital politique sur le dos des enfants ! ET BIEN n’attendez pas que ce soit leurs parents qui viennent vous montrer à vivre dans une société démocratique ! Parce que là vous risquez de trouver ça moins le fun ! J’invite tous les citoyens, même ceux qui comme moi n’ont pas d’enfants ou ceux qui ne sont pas touchés par la hausse des droits de scolarité, je demande à tous les parents et grands-parents à descendre dans la rue pour appuyer nos jeunes.

J’exhorte de toutes mes forces les syndicats à se joindre aux étudiants et à venir dire à ce Gouvernement, à ces baffoueurs du droit de grève, qu’il y a une limite à repousser les acquis sociaux ainsi que la liberté d’association et d’expression et surtout à venir défendre les jeunes et leur lutte contre ces néo-libéraux, démagogues et anti-démocratiques de bas étage ! Et aux étudiants des trois associations du Québec, je dis, restez solidaires et ne les laissez pas vous manipuler et vous diviser sous aucun prétexte ! Il y a quelques semaines nous étions 200,000 citoyens a marcher dans les rues de Montréal. Ce samedi 14 avril nous étions encore 40,000. La semaine prochaine pour le 22 avril je souhaite que nous soyons 1 million ! Avec Line Beauchamp comme ministre de l’éducation et Jean Charest comme ministre responsable des dossiers jeunesse, faut pas se demander pourquoi la dépression est en hausse chez les jeunes au Québec !

IL FAUT QUE LE QUÉBEC SE LÈVE !

Clode Hamelin Musicien et simple citoyen de Montréal. Le 15 avril 2012.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Les intérêts supérieurs du Parti Libéral: les deux mains dans le gâteau

De plus en plus d’Indigné-es du Québec prennent la parole pour dénoncer ce qui selon eux se rapproche inexorablement d’une dictature. En effet, lorsqu’un gouvernement ne veut plus parler avec le peuple ou avec ses enfants, ce n’est plus un gouvernement, c’est une dictature. Aussi douce et mièvre soit-elle, c’est une dictature quand même ! Dans cette réflexion le musicien Clode Hamelin, un ancien jeune fait le point sur la situation dramatique que vivent les gens du Québec en s’interrogeant sur les intérêts supérieurs du Parti Libéral !

LES DEUX MAINS DANS LE GÂTEAU

Depuis le début du conflit étudiant que nous vivons au Québec je m’interroge sur les motifs profonds…. Oh, pas les motifs des mouvements étudiants, mais sur les motifs du gouvernement Libéral, qui depuis le début, lance de l’huile sur le feu pour ensuite s’emmurer dans un silence autistique. Qui a tort, qui a raison ? Ce sera à nous tous de le dire après réflexion, car il est ici question de choix de société !

Mais outre le sujet des droits de scolarité, pourquoi après des semaines et des semaines de grève étudiante et de troubles sociaux, pourquoi le Gouvernement d’un pays dit démocratique comme le Québec, voudrait-il tenir tête aux milliers de voix qui se sont faites entendre et qui demandent simplement une table de concertation qui examinerait toute la gestion des Universités au Québec? Pourquoi refuser toute parole, discussion, dialogue ou réflexion, après avoir vu 250,000 personnes dans la rue à Montréal ? Après des centaines de commentaires provenant de syndicats de professeurs, de centaines d’artistes, de parents, de grands-parents, après avoir vu les partis d’oppositions joindre leurs voix à celle des étudiants? Pourquoi le mur du silence ?

Après que les associations étudiantes eurent proposées des pistes de solutions intelligentes et bien articulées, après qu’ils aient réclamé haut et fort, (à la lumière de nombreux scandales et de douteux agissements intra-Universitaires,) qu’on regarde enfin d’un peu plus près la qualité de l’administration des budgets des Universités au Québec…. Pourquoi toujours cette fin de non-recevoir ? Pourquoi donc le gouvernement LIBÉRAL-CHAREST INCORPORÉ devient-il même de plus en plus dur, frondeur, démagogue, condescendant, hargneux, intransigeant, baveux même ! Poussant même sans le dire les administrations Universitaires et Collégiales à foncer vers une judiciarisation du dossier pour mieux faire exploser la marmite.

Pourquoi répondre à nos enfants avec en premier les matraques, les gaz, les injonctions et les juges…? Pourquoi créer le malaise social et inciter à la révolte ? Longuement je me suis posé la question. POURQUOI allumer un aussi gros feu? Pourquoi faire un aussi grand trouble social alors que Charest est supposé être le représentant de tous les Québécois ? Il est même supposé être «le ministre responsable de la jeunesse !» Une seule réponse m’est apparue. C’est au nom de l’intérêt supérieur. Pas l’intérêt supérieur du Québec, mais les intérêts supérieurs du Parti Libéral !

C’est tout simplement pour attirer notre attention à tous, dans une autre direction qui fait le bonheur du Parti Libéral du Québec ! Ça fait des années qu’on entend parler des scandales complexes et dégueulasses de plus en plus nombreux qui touchent à la corruption liée aux parties politiques. Ce mariage immonde entre ceux qui ont juré de défendre le bien commun et ceux qui ont juré de nous le voler.

Les firmes d’ingénieurs, les enveloppes de «cash», les compagnies de construction et les campagnes électorales subventionnées, la mafia partout près des partis politiques dont la gangrène galopante remonte jusqu’au bureau du premier ministre. Et que dire de la nomination des juges dont il faut maintenant douter de la droiture? Pis les Super-ministres qui prennent leur retraite de la vie politique en acceptant un poste important dans une industrie connexe à leur ministère tout en jurant à la télévision qu’ils resteront droits et qu’ils ne joueront jamais de leurs influences pour aider leur nouveaux BOSS à voler le plat de bonbons !

MAIS, il y a des élections qui approchent. Jean Charest, dites-vous le une fois pour toute, n’est pas le Premier Ministre de tous les Québécois, c’est le Président du seul Parti Libéral du Québec Incorporé. Et il n’agira toujours qu’à ce titre et dans l’intérêt de ceux qui l’engraisse. Après le gaz de schiste et le Plan Nord qui deviendra très certainement le prochain scandale du siècle, les étudiants sont devenus sans le vouloir, le cheval de Troie à l’intérieur duquel Jean Patapouffe “les deux mains dans le gâteau”, se cache avec sa bande de bandits du domaine public, pour foncer vers une autre élection. Ceci tout en tentant de faire croire à l’électorat complètement obnubilé par le feu d’artifices Libéral, qu’il est l’homme de la situation. «Car lui, il n’aura pas eu peur des p’tits baveux d’étudiants.» Il espère que pendant qu’on parle de tout ça, on oubliera lentement les dossiers MAFIEUX et que monsieur et madame tout le monde (ceux qu’il nomme avec tant de condescendance, LA CLASSE MOYENNE) le prendront enfin pour un héros. Ces étudiants notre jeunesse, sont vos enfants, et eux se battent avec toute la noble et naïve fougue de leurs vingt ans, pour l’équité, la justice sociale, le bien commun et l’accès à l’éducation, pour eux bien sûr, mais aussi surtout, pour ceux qui les suivront. Car eux ils ont encore une âme ! Les jeunes voient clair dans ces jeux politiques et voient bien toute la magouille ! Ils en sont écœurés ! J’espère qu’à leur tour, les mères, les pères, les oncles, les tantes, les jeunes, les vieux, les syndicats, les travailleuses et travailleurs du Québec vont enfin tous descendre dans la rue, pour exprimer leur haut le cœur face à ce gouvernement, à ses amis et à tout ce qu’ils représentent !

Il faut les mettre dehors pis ça presse ! Assez c’est assez ! Quand un Gouvernement ne veut plus parler avec le peuple ou avec ses enfants, ce n’est plus un Gouvernement, c’est une dictature. Aussi douce et mièvre soit-elle, c’est une dictature quand même ! Moi, je suis fier de nos jeunes. Ils nous ont réveillés de nos cercueils douillets ! Il faut que nous tous, les Québécois, nous disions enfin à ces gens, qu’on en a plein le dos d’entendre semaine après semaine l’excellente émission ENQUÊTE nous apprendre que l’ex-ministre et ex-vice-première ministre du Québec Madame Normandeau ou le non moins célèbre Marc-Yvan «l’enveloppe de cash» Côté ou Monsieur Un Tel ont fort probablement des amis qui ont fort probablement payé leur campagne électorale en échange d’un contrat de 11 millions.

Comme disait Jean Charest, lui, le King de la droiture, “IL FAUT QUE TOUT LE MONDE FASSE SA JUSTE PART”. HEY ! Vous, les profiteurs du système, les parasites morbides d’une société essoufflée, sachez que si vous n’arrêtez pas de nous pousser le bouchon dans la gorge, c’est nous tous qui allons finalement être dans la rue et là, ce sera à votre tour de faire «votre juste part !»

Il faut que le Québec se lève et parle fort ! Un vieux citoyen ordinaire. Un ancien jeune quoi !

Clode Hamelin, musicien

1 commentaire

Classé dans Uncategorized