Les intérêts supérieurs du Parti Libéral: les deux mains dans le gâteau

De plus en plus d’Indigné-es du Québec prennent la parole pour dénoncer ce qui selon eux se rapproche inexorablement d’une dictature. En effet, lorsqu’un gouvernement ne veut plus parler avec le peuple ou avec ses enfants, ce n’est plus un gouvernement, c’est une dictature. Aussi douce et mièvre soit-elle, c’est une dictature quand même ! Dans cette réflexion le musicien Clode Hamelin, un ancien jeune fait le point sur la situation dramatique que vivent les gens du Québec en s’interrogeant sur les intérêts supérieurs du Parti Libéral !

LES DEUX MAINS DANS LE GÂTEAU

Depuis le début du conflit étudiant que nous vivons au Québec je m’interroge sur les motifs profonds…. Oh, pas les motifs des mouvements étudiants, mais sur les motifs du gouvernement Libéral, qui depuis le début, lance de l’huile sur le feu pour ensuite s’emmurer dans un silence autistique. Qui a tort, qui a raison ? Ce sera à nous tous de le dire après réflexion, car il est ici question de choix de société !

Mais outre le sujet des droits de scolarité, pourquoi après des semaines et des semaines de grève étudiante et de troubles sociaux, pourquoi le Gouvernement d’un pays dit démocratique comme le Québec, voudrait-il tenir tête aux milliers de voix qui se sont faites entendre et qui demandent simplement une table de concertation qui examinerait toute la gestion des Universités au Québec? Pourquoi refuser toute parole, discussion, dialogue ou réflexion, après avoir vu 250,000 personnes dans la rue à Montréal ? Après des centaines de commentaires provenant de syndicats de professeurs, de centaines d’artistes, de parents, de grands-parents, après avoir vu les partis d’oppositions joindre leurs voix à celle des étudiants? Pourquoi le mur du silence ?

Après que les associations étudiantes eurent proposées des pistes de solutions intelligentes et bien articulées, après qu’ils aient réclamé haut et fort, (à la lumière de nombreux scandales et de douteux agissements intra-Universitaires,) qu’on regarde enfin d’un peu plus près la qualité de l’administration des budgets des Universités au Québec…. Pourquoi toujours cette fin de non-recevoir ? Pourquoi donc le gouvernement LIBÉRAL-CHAREST INCORPORÉ devient-il même de plus en plus dur, frondeur, démagogue, condescendant, hargneux, intransigeant, baveux même ! Poussant même sans le dire les administrations Universitaires et Collégiales à foncer vers une judiciarisation du dossier pour mieux faire exploser la marmite.

Pourquoi répondre à nos enfants avec en premier les matraques, les gaz, les injonctions et les juges…? Pourquoi créer le malaise social et inciter à la révolte ? Longuement je me suis posé la question. POURQUOI allumer un aussi gros feu? Pourquoi faire un aussi grand trouble social alors que Charest est supposé être le représentant de tous les Québécois ? Il est même supposé être «le ministre responsable de la jeunesse !» Une seule réponse m’est apparue. C’est au nom de l’intérêt supérieur. Pas l’intérêt supérieur du Québec, mais les intérêts supérieurs du Parti Libéral !

C’est tout simplement pour attirer notre attention à tous, dans une autre direction qui fait le bonheur du Parti Libéral du Québec ! Ça fait des années qu’on entend parler des scandales complexes et dégueulasses de plus en plus nombreux qui touchent à la corruption liée aux parties politiques. Ce mariage immonde entre ceux qui ont juré de défendre le bien commun et ceux qui ont juré de nous le voler.

Les firmes d’ingénieurs, les enveloppes de «cash», les compagnies de construction et les campagnes électorales subventionnées, la mafia partout près des partis politiques dont la gangrène galopante remonte jusqu’au bureau du premier ministre. Et que dire de la nomination des juges dont il faut maintenant douter de la droiture? Pis les Super-ministres qui prennent leur retraite de la vie politique en acceptant un poste important dans une industrie connexe à leur ministère tout en jurant à la télévision qu’ils resteront droits et qu’ils ne joueront jamais de leurs influences pour aider leur nouveaux BOSS à voler le plat de bonbons !

MAIS, il y a des élections qui approchent. Jean Charest, dites-vous le une fois pour toute, n’est pas le Premier Ministre de tous les Québécois, c’est le Président du seul Parti Libéral du Québec Incorporé. Et il n’agira toujours qu’à ce titre et dans l’intérêt de ceux qui l’engraisse. Après le gaz de schiste et le Plan Nord qui deviendra très certainement le prochain scandale du siècle, les étudiants sont devenus sans le vouloir, le cheval de Troie à l’intérieur duquel Jean Patapouffe “les deux mains dans le gâteau”, se cache avec sa bande de bandits du domaine public, pour foncer vers une autre élection. Ceci tout en tentant de faire croire à l’électorat complètement obnubilé par le feu d’artifices Libéral, qu’il est l’homme de la situation. «Car lui, il n’aura pas eu peur des p’tits baveux d’étudiants.» Il espère que pendant qu’on parle de tout ça, on oubliera lentement les dossiers MAFIEUX et que monsieur et madame tout le monde (ceux qu’il nomme avec tant de condescendance, LA CLASSE MOYENNE) le prendront enfin pour un héros. Ces étudiants notre jeunesse, sont vos enfants, et eux se battent avec toute la noble et naïve fougue de leurs vingt ans, pour l’équité, la justice sociale, le bien commun et l’accès à l’éducation, pour eux bien sûr, mais aussi surtout, pour ceux qui les suivront. Car eux ils ont encore une âme ! Les jeunes voient clair dans ces jeux politiques et voient bien toute la magouille ! Ils en sont écœurés ! J’espère qu’à leur tour, les mères, les pères, les oncles, les tantes, les jeunes, les vieux, les syndicats, les travailleuses et travailleurs du Québec vont enfin tous descendre dans la rue, pour exprimer leur haut le cœur face à ce gouvernement, à ses amis et à tout ce qu’ils représentent !

Il faut les mettre dehors pis ça presse ! Assez c’est assez ! Quand un Gouvernement ne veut plus parler avec le peuple ou avec ses enfants, ce n’est plus un Gouvernement, c’est une dictature. Aussi douce et mièvre soit-elle, c’est une dictature quand même ! Moi, je suis fier de nos jeunes. Ils nous ont réveillés de nos cercueils douillets ! Il faut que nous tous, les Québécois, nous disions enfin à ces gens, qu’on en a plein le dos d’entendre semaine après semaine l’excellente émission ENQUÊTE nous apprendre que l’ex-ministre et ex-vice-première ministre du Québec Madame Normandeau ou le non moins célèbre Marc-Yvan «l’enveloppe de cash» Côté ou Monsieur Un Tel ont fort probablement des amis qui ont fort probablement payé leur campagne électorale en échange d’un contrat de 11 millions.

Comme disait Jean Charest, lui, le King de la droiture, “IL FAUT QUE TOUT LE MONDE FASSE SA JUSTE PART”. HEY ! Vous, les profiteurs du système, les parasites morbides d’une société essoufflée, sachez que si vous n’arrêtez pas de nous pousser le bouchon dans la gorge, c’est nous tous qui allons finalement être dans la rue et là, ce sera à votre tour de faire «votre juste part !»

Il faut que le Québec se lève et parle fort ! Un vieux citoyen ordinaire. Un ancien jeune quoi !

Clode Hamelin, musicien

Advertisements

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “Les intérêts supérieurs du Parti Libéral: les deux mains dans le gâteau

  1. popovic

    Bonjour à toutes et tous, je vous dérange un instant pout un faire part de la
    Naissance de mon roman « One Way Notes, la transition » aux éditions Edilivre
    Couverture, résumé, biographie et extrait :

    http://www.edilivre.com/librairie/one-way-notes-la-transition-thomas-popovic.html

    Petite vidéo de présentation et résumé en image sur les bords de Loire :

    Merci de votre lecture et à bientôt

    Thomas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s