La vache à lait et l’escouade Marteau !

Les Indigné-es du Québec tiennent à souligner le travail remarquable du Groupe « Maîtres chez nous – 21e siècle » (MCN21). Ces Indigné-es qui regroupent des citoyens ordinaires, des artistes, des leaders de gauche des écologistes, des avocats, des syndicalistes ont décidé de porter plainte contre le gouvernement québécois, à propos de la plus vaste fraude de l’histoire du pays. Ce larcin colossal dont sont victimes selon eux toutes les couches de la population québécoise ils l’ont qualifiés de vol du siècle et c’est pourquoi ils ont déposé une plainte contre le gouvernement. Un dossier que suit attentivement Les Indigné-es du Québec

 Le vol du siècle

Dans cette plainte les membres du MCN21,  déclarent que :

• le processus de nationalisation de l’énergie du Québec a débuté en 1944 avec l’expropriation de la Montreal, Light, Heat and Power, la création de la société Hydro-Québec et la prise de possession de toutes ses infrastructures de transport, de production et de distribution d’électricité ET de gaz (source).

• le peuple du Québec a officiellement appuyé la nationalisation de l’électricité lors de l’élection référendaire de 1962 sous le thème « Maîtres chez nous », scellant ainsi le contrat voulant que les Québécois-es achètent et ainsi deviennent propriétaires de diverses entreprises en électricité, mais détenant aussi des droits gaziers et pétroliers (source).

Ce processus de nationalisation de notre énergie a été complété en 1969 par la création de la Société québécoise d’initiative pétrolière (SOQUIP) dont la majeure partie des actifs ont été ensuite transférés au sein de la nouvelle division d’Hydro-Québec, Hydro-Québec Gaz et Pétrole.

Le groupe Maîtres chez nous – 21e siècle et les cosignataires de cette lettre en sont venus à la conclusion que la façon dont le présent gouvernement du Québec :

• a démantelé la division Gaz et Pétrole d’Hydro-Québec puis cédé ces droits sur les hydrocarbures (gaz et pétrole) appartenant à la société d’état à l’insu du peuple Québécois,
ET
• refuse systématiquement de révéler ce qu’il est advenu de divers droits et contrats liés aux hydrocarbures tel que celui passé entre Hydro-Québec et la société Pétrolia sur l’île d’Anticosti, constitue potentiellement un vol contre le peuple du Québec en le dépossédant de son bien collectif. C’est pourquoi tous les signataires de cette missive, dont André Bélisle, François Parenteau, Françoise David, Ugo Lapointe, Jocelyn Desjardins, Gérald Larose, Yves Lambert et Paul Piché, exigent que ce dossier soit pris en charge par l’escouade Marteau de la Sûreté du Québec.

Le juste partage des richesses créées par le monde du travail doit primer sur le monde de l’argent. Nous sommes les 99% ! 

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s